• A PROPOS DU LABEL "MAISON DES ILLUSTRES"

    A PROPOS DU LABEL "MAISON DES ILLUSTRES"

    Le Ministère de la Culture, sur proposition de la DRAC, a déclaré trois lieux historiques "Maison des Illustres": le domaine de Fonds Saint-Jacques à Sainte-Marie, le domaine de l'Acajou au François, le domaine de la Pagerie aux Trois-Ilets. Ces lieux sont d'anciennes habitations-sucreries, grands domaines esclavagistes.

    En utilisant le terme "Maison des Illustres", on jette une équivoque extrêmement troublante. Le terme même est problématique. On parle de maison, cela veut dire qu'on va visiter des lieux; en même temps, en disant "illustres", ce sont des personnages que l'on met en lumière. Mais ces personnages (plus particulièrement celui de Joséphine de Beauharnais, Impératrice des Français) sont symboliques d'une dimension de notre histoire que nous ne pouvons considérer comme illustre, au sens d'exemplaire, de modèle pour notre jeunesse.Illustre veut dire qui brille par son éclat, par ses mérites, par ses bienfaits. La bonne attitude serait de prendre ces lieux pour ce qu'ils sont: des témoins du passé, que nous nous devons de connaître en tant que tels. Au lieu de cela, on trouble notre rapport à l'histoire en iintroduisant une notion problématique à souhait. On a là l'exemple de l'application d'une décision qui va à contre sens de notre réalité.

    Partout dans le monde, cela est normal et n'a rien d'original, les visites touristiques se font sur tous ces lieux historiques qui sont l'équivalent de nos anciennes habitations sucreries. Ces lieux sont l'expression des contradictions et des conflits qui ont toujours jalonné l'histoire des hommes. Il n'y a aucun problème à en faire la promotion pour le tourisme. Là où nous nous interrogeons, c'est sur les sous-entendus malencontreux qui découlent de choix idéologiques qui ne peuvent que nous interpeller, dans un monde où il est admis qu'on puisse s'indigner de certaines injustices.

    Nous ne sommes pas dans une polémique sur l'interprétation du passé. Nous sommes dans une démarche d'éducation actuelle. Il est question de savoir quelles valeurs nous devons promotionner pour l'éducation des générations actuelles. A terme, il s'agit de travailler au progrès de l'humanité. En ce sens, il n'est pas très judicieux d'ouvrir la porte aux équivoques.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :